lundi 31 mai 2010

L'overdose gay de Lady Gaga


J’aimerais dire un truc sur Lady Gaga. Nous en sommes désormais à la millième citation de la star bionique en défense des droits des gays. C’est tellement répétitif que l’on se demande pourquoi les médias LGBT prennent encore la peine (car c’est une peine croyez-moi) de trouver des superlatifs nouveaux par rapport aux déclarations précédentes. Je pose la question : pendant combien de temps une star peut-elle radoter sur la pédalerie ?

Hey, je n’ai rien contre les stars globales qui prennent fait et cause en faveur des droits des personnes gay, bi, les lesbiennes, les trans, les intersexuées et les questionning et whatnot (le whatnot va devenir très central dans les années qui viennent, il me semble). Cela fait deux ans que Lady Gaga est connue, cela fait un an qu’elle est N°1 major, et un fil conducteur suit cette explosion cross-over. Elle n’arrête pas de parler des gays. C’est une obsession. C’est parti du traditionnel « Mon public gay est vraiment groovy » à « Je défends les droits des personnes LGBT » au récent et définitif : « Je défendrai toujours les droits des personnes LGBT, jusqu’à ma mort ! ».
Bien sûr, il y a des variantes. Si elle se casse les deux jambes, elle pourra dire : « J’ai beau être immobilisée right now, mais cela ne m’empêchera pas de défendre les droits des personnes LGBT avec mes bras ». Quand elle recevra son premier Oscar, elle dira : « Tout ceci aurait été impossible sans les papas gays adoptifs ». Et quand elle sera morte, il y aura sur sa plaque : « Lady Gaga. Elle a défendu les droits des homosexuels ».
La question que je me pose, donc, c’est combien de temps on peut tenir avec un discours si con ? Je sais bien : il reste de nombreux coins du monde où Lady Gaga n’a pas encore « breaké » et si vous mettez ça dans le contexte de la Mongolie, le discours pro gay de Gaga a un potentiel libérateur inouï, gay truth is marching on, même à Ulan Bator. Mais comme nous apprend le 19 mai dernier un très triste article du NYT, la Mongolie a actuellement des problèmes autrement plus graves avec le dernier hiver hyper dur et une sécheresse sans précédent qui viennent d’achever 20% du cheptel national. C'est énorme pour un pays qui vit de l’élevage et du coup, des disaines de milliers de Mongols sont mis "à la rue".

La Mongolie attendra donc pour le message émancipateur de Lady Gaga, qui est pourtant en train de se déverser sur 95% du reste de la planète. Son cri pro-LGBT précède désormais la musique, les apparitions, les concerts, les masques-chapeaux vénitiens / Leigh Bowery de l’hyprastar du XXIème siècle. Elle a un moteur intégré qui lui permet de répéter sans cesse, en 300 langues et 547 idiomes s’il vous plait, les mêmes phrases pro-gay et cette répétition met en valeur l’aspect robotique de cette jeune chanteuse qui, quand elle a une idée, la pousse à son paroxysme.

Vient alors un moment où les personnes LGBT elles-mêmes comment à s’interroger sur une telle insistance. Les personnes LGBT sont-elles les seules, à travers le monde, à mériter un tel mouvement de sympathie ? Mieux : que va-t-il se passer lorsque les conseillers de Gaga vont lui dire qu’il est temps de passer à une autre minorité souffrante ? Faut-il s’attendre à des conférences de presse avec des mémos imprimés sur papier Bristol 350gr qui expliquent que Lady Gaga est en train de pratiquer un switch stratégique des homosexuels vers les gens du voyage ? Ou alors répondra-t-elle dans les interviews : « Vous savez, c’est fini mon discours en faveur des personnes LGBT car je suis passé à autre chose de plus novateur. J’attire votre attention sur le fait que les autistes ont développé un mouvement de libération grass roots qui est très proche du Gay lib. Leur slogan, c’est « We’re strange, get used to it ». J’aime beaucoup ça. Moi-même je suis strange. Je prépare un remix de "In My Language" ».

Pour une vieille comme moi, qui a été témoin de la présence de plus en plus importante du discours gay dans la pop depuis 40 ans, Lady Gaga représente un sujet d’émerveillement et de gerbe à la fois. Elle s’empare du sujet avec une telle obsession qu’on se demande qu’est-ce qui lui prend, et surtout : pouvons-nous récupérer notre sujet s’il vous plait, maintenant qu’il appartient plus à Lady Gaga qu’à nous ? Nous nous sommes fait voler ce qui nous appartenait ! Ça devient comme Bono pour l’Afrique : c’est le blanc qui devient plus célèbre que Mandela et ça ne plait pas à tout le monde, I’m telling you !

Franchement, si j’étais dans un groupe LGBT radical (ooooooh, c’est déjà une idée si difficile à imaginer !), je crois que je préparerais un happening où Lady Gaga serait confrontée à des folles qui auraient des pancartes : « STOP EATING MY DIN DIN, BITCH ! » ou « C’est ma brioche que tu manges, Marie Antoinette ! ». Il y a de nombreux sujets qui ont été ainsi détournés par des célébrités. Au début, ça se passe bien, tout le monde est content de découvrir une nouvelle porte-parole, surtout quand elle est aussi énorme que Lady Gaga. Après tout, c’est l’artiste N°1 de Now. On devrait être ravis. Alors, pourquoi cette gêne ?

Parce que ce serait intéressant de mesurer, dans quelque temps, si le discours rabâché de Lady Gaga sur les droits des gays fait reculer l’homophobie et aura aidé le mariage gay, par exemple. Après tout, de telles études sont faciles à faire et je parie même que les premiers chiffres sont sur le « bureau » de Lady Gaga as we speak. Mais si ce n’est pas le cas, par exemple si son discours gagaesque n’a pas le moindre impact en Ouganda ou au Malawi, est-ce que ça veut dire que nous aurons offert notre identité à Lady Gaga, sans rien dire, pour qu’elle gagne plus de fric ? Elle ne ferait pas mieux de s’engager pour la Palestine, c’te conne ? Vous voyez ce que je veux dire ?

L’overdose homosexuelle de Lady Gaga n’engage rien et ne coûte rien. Si elle parlait de Ouïghours, il y aurait un impact. Parler des gays comme elle le fait depuis deux ans, c’est sucer la substance homosexuelle sans vraiment transformer les choses. Grâce à Gaga, le sujet gay est encore plus dévoyé, délavé, sans que les gens se posent vraiment des questions sur les gays. C’est un sujet comme la météo. C’est comme si Gaga disait : « J’adore le soleil ! ». Ah ouais, super. Tu vas être super contente avec le réchauffement climatique, bitch.

21 commentaires:

Life-boat a dit…

"Parler" des gays, comme le fait ou le ferait (d'ou le mot parler entre guillemets) Lady Gaga, revient à renforcer, si ce n'est entériner, l'image homosexuelle que se font les imbéciles, toute orientation sexuelle confondue. Image simpliste à l'extrême.
Lady Gaga est de ces amies de l'homosexualité qui ressemblent fort au pire ennemi.
Cette position n'engage que moi...

Anonyme a dit…

Bravo pour votre article sur la mémoire sur minorités, c'est un enjeu hyper important

Laurent Chambon a dit…

Tu me fais trop rire.

Zezetta a dit…

J'avoue que j'ai beaucoup ri a la premiere moitie du texte. Apres je me suis dit, bon il nous sort le meme truc que contre Eric Fassin, sauf que Gaga je m'en fous. C'est sur que Jimmy Sommerville CT bcp mieux et ca avait plus de gueule Smalltownboy en 1983/84 pour parler des gays.
La confiscation de la parole C peut etre aussi un peu parce que notre peuple n'a jamais vraiment eu de grandE leader et qu'on laisse les heteros faire. Nous on doit se contenter d'un Delanoe.

Super photo en tout cas qui illustre tres bien le texte.

Didier Lestrade a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Didier Lestrade a dit…

Hi Zezetta mais non c'est pas pareil que Fassin, lui je le supporte pas alors que Lady Gaga me fait rire. Mais ce que tu dis sur Jimmy est vrai, on en parlait il y a 4 jours avec des amis anglais qui disent que toutes les stars des années 80, tout le monde a été récompensé d'avoir été bi (Elton John, les PSB, et.) alors que Jimmy, aujourd'hui, personne n'en parle, même pour, au moins, lui donner le crédit historique du premier vrai coming out de facto. C'est intéressant, je vais faire un truc sur ça!

Jujupiter a dit…

Ce serait marrant si Lady Gaga décidait de s'attaquer à BP pour la marée noire en Louisiane. Mais j'imagine qu'elle attend de voir s'ils vont sponsoriser son prochain clip eux aussi...

Ducourant a dit…

Fuck, j'avais envie de le dire!
;-)
Well, you're the first.
Respect.

Very Very Naughty Girl a dit…

bien dit - cette envie des tapettes de se coltiner toujours ces kilos de goût de chiottes, cette marchandise risible, ultitme avatar du neo capitalisme : je l'ai tjs dit, ce truc gay, c'est vraiment le dernier outil du capital fou, l'ultime fétichisation de la marchandises, le totem à l'éffigie du néant ou nou sommes - Cette gaga, cette vilaine, symptôme définitif, épitomé fatale du rien : je parle des gays, je les ramène à moi, je les chosifie, je les court-cicuite, et comme "ils", (well, I mean "gay people"), ils sont tellement cool,moi aussi, comme leur miroir je suis cool - mais qui veut de ce miroir là? qui veut ça ? merci lestrade de déciller nos yeux.

DIdier a dit…

Franchement, vous allez dire que c'est pas vrai, mais j'étais vraiment persuadé que ça avait été dit quelque part avant moi.

Susuboy a dit…

C'est vrai qu'elle radote mais il ne tient qu'aux journalistes d'arrêter de rapporter encore et toujours la même chose. Elle joue le jeux de la communication...et alors c'est à ceux qui restituent les faits de faire le tri, au risque de perdre ceux qui les écoutent. Parce que clairement pourquoi changer son fusils d'épaule tant que ça marche...exemple tous les médias sont sur Lady Gaga pourquoi ?? faudrait peut-être arrêter non ?? Et puis avouez que se battre pour les victimes de l'herpès génital c'est moins glamour.

PlayPause a dit…

Au fond, venant de la part d'une petite pétasse qui a grandi à New York, "défendre" la cause gaie, c'est un peu comme dire "mes voisins sont très sympa", ou "les bobos, ils sont gentils au fond" : c'est sans doute très facile pour elle et ça fait parler d'elle à moindres frais.
Effectivement, comme tu dis, le jour où elle aura découvert le monde (et pas seulement le Lower East side), on espère pour elle qu'elle s'engagera plus sincèrement.
A part ça, n'oublions pas que ce n'est quand même pas gagné, et que son discours aussi insistant soit-il vaut mieux que le silence de toutes les autres morues du R'n'B.

trouble maker a dit…

j'aime plus lady gaga, a cose de ca justement !

Didier Lestrade a dit…

Moi je trouve que l'herpes génial est ABSOLUMENT glamour! So seventies "Chroniques de San Francisco"

Foxart a dit…

Génial, génital...hummmm
Allongez vous sur le divan...

Tony a dit…

gaga veut juste mettre sa main sur le "marché gay". j'ai vu son clip alejandro et je n'ai vu rien d"homoérotique" et pourtant je suis pd. elle joue à fond la carte de "l'art contemporain" et sa sens vraiment une grosse arnaque.
"Lady Gaga est de ces amies de l'homosexualité qui ressemblent fort au pire ennemi" - d'accord avec ça ainsi que avec l'avis de Very Very Naughty Girl.

Anonyme a dit…

voila un putain d'article ,qui déchire avec sagesse ! .

- tout n'est qu'une question de fric et de crédibilité aux yeux
des consommateurs sans goûts .

- mettre les homos dans sa poche , sa veu dire " je suis branché , donc crédible aux yeux de tous " le problème c'est que les homos d'aujourd'hui ( 15 / 25 ans )sont probablement la population la plus ringarde de l'univers ! la preuve il écoute lady gaga ( est ils aiment ça ! ). si ont m'avez parler d'une telle régression chez les gays en 1988 j'aurai penser a une blague de mauvé goût ! . mais l'ultime régression a bien eu lieu ! . adieu la "deep house" ou autre dérivé subtile de la dance underground gay et bien venu dans le néant ,le clownesque ridicule ! qui fout la honte même a ceux qui sont rester ( sa peu se comprendre ) coller au Disco 75/83.
non , je pense que lady gaga est le pire qui soi arrivé au gay
depuis ... depuis ? . je vois pas d'équivalent en terme de médiocrité ! sans le moindre fun et avec un sinisme aussi détaché,froid ,calculateur et diabolique . cette fille na aucune personnalité ! elle a juste le culot de la bêtise ! .
mais si les jeunes gay l'aime , alors le monde entier peu l'aimé . mais tous cela n'ai que justice ! celle d'un monde ou le capitalisme crée des produits de grosse consommations . que doivent d'abord approuvé les pédés les plus lobotomiser a la consommation du vide , les fameux " 15/25 gay " .une fois l'opération réussi , sa va très vite . car même le gros beauf hétéro macho c'est qu'il doit danser sur la GaGa pour être encré dans le 21 siècle sans risquer de passer pour le vrai ringard qu'il avait autrefois le droit d'être . il est bien normale qu'une fois la culture décédé le consommateur attende qu'ont lui dise se qu'il doit acheter ! car des goûts personnel , y'a longtemps qu'il n'en a plus . en suite tout se jolie monde de débile peu se prélacé dans la merde , avec le sourire fière de ceux qui pensent avoir vaincu la mort ! les " ZOMBIES bling bling " .

salut Didier , ( douzi28.05.70 -

Anonyme a dit…

GROS HOMOPHOBE MERDEUX . VA TE FAIRE FOUTRE .

Anonyme a dit…

est oui , des qu'on exprime une opinion ( personnel ) avec l'espoir utopique de bousculer un peu le ronron de la consommation . on est de suite perçu comme un facho ou un homophobe ,qui doit obligatoirement aller se faire foutre ? .
mais voilà , il se trouve que moi aussi je suis pédé ! se qui devient encore plus dérangent ! . " tien , un pédé qui refuse de se soumettre a la pensé dominante pro capitaliste " ...comment esse possible ? . finalement ont va peu être pas pouvoir le traité d'homophobe ? alors disons plutôt " Facho " en plus c'est a la mode , alors se sera parfait .
et oui je comprend bien , il faudrait surtout ne pas faire de vagues ! , garder pour soi ( chez soi et dans sa tête ) tout se qui pourrai perturbé le monde des bisounours . " soyez hypocrite ! et vous serrez des gens bien comme il faut ! et tant pi si vous étent ( de vrai ) homophobe ou ( de vrai Facho ) du moment que l'on peu vous serrer la main avec une innocence déculpabilisante . de plus je constate que Monsieur Anonyme qui c'est pourtant senti visé ...et sûrement blessé dans sa chaire . n'a pas trouver le temps de développer son propos ...c'est sûrement trop fatigant et sa demande trop d'investissement ! il vaut mieux se soulager vite fait et passer a autre chose . alors ok ,soyons léger et rions ensemble ! . ( douzi28.05.70 -

Didier Lestrade a dit…

Moi de toute façon, j'ai la chance de me faire traiter de facho depuis 30 ans (dès que j'ai commencé Magazine, et Act Up ça n'a pas aidé) et d'homophobe depuis 5 ans car j'ai le malheur de faire des blagues sur les gays (quelle horreur!). Vous avez remarqué comment ça se passe aujourd'hui? Du genre, vous faites un peu trop de bruit en lavant la vaisselle ou alors vous allumez la lumière dans les chiottes (des trucs anodins quoi) et il y a une folle qui est là et qui n'a qu'un seul mot dans son vocabulaire : "HOMOPHOBE!". C'est risible.

douzi28.05.70 a dit…

un nouveau fascisme d'apparence soft ...dictature de la pensée unique , dictature de l'hypocrisie , dictature des bisounours ...dictature des banques ...dictature des marchers ...dictature des lobbies ... dictature de l'écologie ...dictature de la santé
... pour soi disant un monde ultra clean pour le bien de tous !
mon cul oui . juste une géante arnaque pour que les esclaves moderne reste des esclaves malgré tout ! . douzi28.05.70

http://nowavegay.blogspot.com/