vendredi 26 novembre 2010

I Love My Tumblr!






Bon, c’est certain désormais, depuis la rentrée de septembre, on est plusieurs à se dire que Facebook Automne 2010 n’est pas le même que celui d’automne 2009 car les gens ne cessent d’évoluer dans leur manière de se comporter ou d’échanger.

Il y a trois ans et demi, peut-être 4, quand je suis arrivé sur FB, je n’avais jamais chatté ou dragué sur le net de ma vie et je n’étais pas du tout intéressé à le faire, à moins de suivre l’exemple d’Ed White et terminer ma vie chez Silverdaddies. J’ai aimé FB instantanément, comme un coup de foudre, parce que FB avait enfin décidé de tourner la page des sites de cul où personne ne se présente avec son vrai nom, sa vraie identité. Pour moi, c’était enfin la réponse à tout ce qui m’énervait sur Internet, ces cons qui ont des pseudos, qui n’ont pas le courage de dire ce qu’ils pensent sur les blogs et signent « Anonyme » par facilité (parfois à des fins politiques en plus, les gros lâches). Tout le monde a décrit ça en long et en large, je ne vais pas m’y mettre, mais je veux dire que pour moi, cette nouvelle franchise était fondamentale. J’ai envie de communiquer avec des vraies personnes, et je n’ai pas envie de draguer un alias ou même de répondre à un commentaire sur mon blog si je vois que c’est quelqu’un qui n’a pas pris la peine de s’identifier.

Au début, c’était magique. Il y avait encore cette impression de découverte d’un club bourgeonnant, rempli de surprises quotidiennes. C’était beaucoup plus international, on pouvait voir d’une manière très transparente les amis des gens que l’on rencontrait (l’affichage était plus simple, avec des icônes de photos plus grandes) et surtout cette rêverie de rencontre vous amenait loin, en Indonésie, en Afrique, aux Emirats Arabes, sur tous les continents quoi. Au niveau gay, je n’ai jamais vu FB sous l’angle de la drague, même si les gens se poquaient sans arrêt (un truc qui a disparu). Je voyais FB comme une vitrine du monde, avec des personnes d’une politesse tellement étonnante, nourrie par une communication universelle. C’était comme si les gens étaient plus polis parce qu’ils se rencontraient pour la première fois.

On le sait, ça a explosé depuis deux ans avec toute une nouvelle culture nourrie par 500 millions de personnes, no less, et ensuite à travers Twitter, et aujourd’hui Tumblr. Il y a eu aussi ce sentiment chaleureux au début sur Craigslist et puis c’est devenu, là aussi, la grande solderie de tout et des corps notamment. Aujourd’hui, à New York, vous pouvez baiser avec un hétéro de 25 ans pour 30 dollars, ce qui est en train de changer beaucoup de choses même dans les relations entre gays et hétéros mais on verra ça un autre jour. Facebook, aujourd’hui, c’est une histoire de promotion. Quand on a 4000 amis, on reçoit une quantité de propositions d’évènements si large que l’on peut la considérer, d’une manière socioculturelle, assez représentative de ce qui se passe, réellement, dans le domaine dans lequel on se trouve.

FB est donc un outil de promo, tout le monde le sait, c’est d’ailleurs pourquoi il y a beaucoup de personnes qui quittent FB aussi. Et chacun a sa raison de quitter FB. Il y a d’abord ceux qui ont fait la grosse connerie d’y être en 2007, les premiers quoi, et qui sont revenus fin 2008 quand ils ont enfin réalisé que non, on va pas pouvoir faire sans FB, quelle conne je suis des fois (suivez mon regard chez Yagg). Il y a celui qui est parti de FB pour revenir 6 mois plus tard avec de nouvelles règles. Il y a aussi celui qui a quitté FB mais qui a fait une dépression comme quand on arrête de fumer. Et il y a tous ceux qui débarquent encore aujourd’hui, ce qui fait que l’on retrouve des personnes perdues depuis 20 ans et que l’on croyait mortes.

Ce qui me fait dire que FB change, c’est quand je vois à quel point les périodes de vacances font office de break. Et à chaque fin des vacances, FB n’est plus le même. Je m’explique. Lors des vacances d’été 2010, j’ai senti que pas mal de gens avaient décroché, ce que font aussi les webzines d’ailleurs, c’est normal. L’été dernier, on était plusieurs à remarquer que les gens avaient tellement été sur FB pendant l’année scolaire (septembre 2009 à juin 2010) que leurs vacances servaient à se déconnecter un peu, passer du temps avec la famille, voyager, lire et même, peut-être, essayer d’être moins devant l’ordinateur.

Et quand ils sont revenus, à la rentrée de septembre, ils n’étaient plus les mêmes. Ils avaient pris des résolutions. Malgré l’instabilité sociale (les grèves, vous vous en rappelez ?) et les affaires (Woerth, anyone ?), FB répondait moins. Je regardais ce que disaient les gens sur leur mur et je voyais que beaucoup n’avaient plus envie d’intervenir. Et puis, au bout d’un an ou deux sur FB, certains s’étaient frittés avec des amis, ou ils voulaient prendre du recul ou ils se demandaient où FB allait. Le film allait bientôt sortir. On ne pouvait plus se mentir et persévérer à croire que l’on faisait partie d’un petit club. La machine nous avait avalés depuis longtemps.

J’aime toujours FB, je ne suis pas prêt d’en partir, c’est un outil de travail indispensable pour moi, surtout vivant à la campagne et n’aimant pas parler au téléphone. Mais je suis un peu tristounet de ne plus y trouver cette communication de 2007-2008, avant que les folles à problème débarquent et commencent à vous faire chier sur ce que vous dites alors que vous, vous n’allez jamais les insulter sur leur mur (là aussi, suivez mon regard).

Du Tumbr ou je meurs!

Tumblr, à côté, c’est comme si l’on redécouvrait la poésie politique de FB du début. Les gens se comportent avec la même politesse que lors du FB old school. Car Tumblr est toujours au stade préliminaire du big bang, quand les gens ont l’impression de faire partie d’un réseau à part, quand le reste du monde ne regarde pas encore ce que vous faites.
Tumblr est une merveille. Je suis né pour ce truc, je crois. Quand on est un admirer comme moi, un peu obsédé par les images depuis toujours, c’est un journal iconographique qui ne cesse de produire du sexe, de l’art, de l’inspiration. Je suis totalement émerveillé par ce que publient les gays sur Tumblr. Si je n’avais pas cette vision de ce qu’ils aiment, si je n’avais pas la preuve tangible de leurs passions, je serais vraiment dans la moquerie, mais là, ils m’impressionnent. Les gays n’ont jamais autant produit d’images qui les décrivent et les définissent. Jamais. Avant, il fallait passer par les artistes gays pour avoir une vision de ce que nous aimions chez nous. Aujourd’hui, c’est le gay lambda qui va faire la plus belle photo de toutes. La manière avec laquelle les gays se montrent sur Tumblr (hors du commerce du cul, ou comment ils se montrent sur les sites de drague) est absolument nouvelle. Bien sûr, il y a beaucoup de sexe et surtout ça, et on voit de tout, du mec bareback au plus gentil/nunuche et plein de films de cul. Mais il y a toute cette génération de kids de 20 ans qui ont élaboré un concept esthétique masculin avec un angle très précis de la beauté masculine.

Il y a des blogs de mémorabilia gay avec des milliers d’images d’archives d’hommes et de revues des années 50 et 60 et même avant. Plein d’images de Playgirl et de revues porno des années 70. Il y a bien sur Androphilia qui déroule sans cesse un tapis d’images qui ont toutes un but idéologique non dit : soit faire connaître des aspects de l’art peu connu, des objets et des sculptures orientales ou de design moderne, mélangé avec des images de porno insolite et des photos d’hommes simplement beaux. Et tout ça dans une perspective de gentillesse absolue, pas du tout comme ces folles américaines qui sont toujours obligées de nous écraser avec leur érudition.

Un de mes préférés est celui d’un kid de 21 ans, Dale Clover, gay et tout, qui poste sans arrêt des images que je veux reprendre. Lui s’est spécialisé dans le skate et tout ce qui tourne autour : les skaters en train de sauter au skate park, en train de parler, en train de fumer, enfin la vie de skater quoi. Avec de temps en temps des photos de cul vraiment bien choisies et des portraits d’hommes. Le tout avec un goût infaillible pour un kid de 21 ans, qui a une justesse constante, déterminée, sans être désagréable non plus.
Il y a Rome is Burning, un de mes Tumblr préférés sur les Blacks, avec une myriade de mecs à poil devant leur glace de salle de bains qui se prennent en photo avec leur iPhone et qui ont des bites tellement belles et des tatouages de dingues qui recouvrent tous leur pecs. Il y a aussi The Adventures of An Endangered Mind, un autre black qui lance des invectives drôles à tout le monde tout en présentant d’autres photos de Blacks superbes, pas dans le genre de la photographie léchée, plutôt des mecs real, ce qui est toujours plus excitant.

Bien sûr, il y a Sissydude, très hipster dans le choix sexuel, pour les gays de 30 ans et plus, drôles, funkys, barbus, avec un twist naturel ou mode.
Il y a Garden qui est un mix de photos entre les mecs naturels et le jardinage ou la vie à la campagne.
Il y a des Tumblr qui n’ont pas d’angle particulier comme Ilikesomuch, Massice Marco, Pollafilia qui sont juste des jumeaux de moi parce qu’on a l’air tout simplement d’aimer les mêmes mecs. Hard & Ruff, c'est pareil, en plus hard.
Dans le genre wild indépendant, il y a Szakall, qui met toujours des images que j’ame, une sorte de Lost And Found sur l’art, les barbes et les vélos (dans cet ordre)/.
Il y a Lovepeaceislam, le Tumbr d’un mec qui ne poste que les plus belles images de l’art musulman, comme pour montrer aux gens que le religion produit des chef d’œuvres et arrêter avec ce délire anti Islam.

Mon idée est de ne pas courir après les nouveaux Tumblr mais plutôt d’évoluer lentement, naturellement. Si je vois que certains ont reblogué une de mes images, je vais voir ce qu’ils font et si ça me plait, je les suis. Tumblr est le plus bel objet de l’image moderne. Il y a Flickr qui est beaucoup plus riche encore (et qui nourrit beaucoup Tumblr), mais les photos sont trop petites et ce n’est pas facile d’utilisation, c’est normal, autrement tout le monde détournerait cette immense banque d’images. Mais Tumblr est beaucoup plus poétique, on picore les images des autres et on prend ce que l’on aime vraiment. Ce déroulé d’image a un rythme et une fluidité, comme quand Androphilia met une série de vases orientaux avec des designs sublimes ou quand il poste une série sur les hommes pakistanais, wow, voilà un truc qui change de ce que l’on nous montre sur ce pays à la télé. Tumblr a aussi pour base le cut-up et l’association d’idées entre les images. On crée des références qui se suivent ou qui s’entrechoquent, c’est du collage dans le sens le plus artistique.

Tumblr est donc le symbole le plus frappant de la popularité de l’image à notre époque. C’est le Youtube de l’image et de la photographie. Avec leurs portables, les gens créent des images inimaginables il y a 20 ans. Par exemple, il y a un grand truc tendance en ce moment chez les gays, ce sont les photos de gays dans la nature. Avant, les portraits d’homosexuels étaient surtout urbains. Les mecs de 20 ou 30 ans sont en train d’imposer des photos qui sont toutes des variantes de promenades dans la nature. Genre, on est 4 ou 5 copains à se promener, et il y a toujours une image d’un visage dans une forêt, ou avec le soleil dans le fond, ou en train de fumer une cigarette sur un chemin de bord de mer. C’est absolument nouveau ! Et ce sont surtout des mecs cool, barbus, no sweat, tranquilles, gentils, sympas. Très loin de l’image habituel du gay qui fait la gueule pour avoir l’air plus sexy. Ces gays sont en train d’élargir au sens propre le décorum de l’image gay et les médias n’ont toujours pas pigé cette immense opportunité de révolution de l’iconographie gay. Ces photos sont gratuites et décrivent cent fois mieux l’évolution visuelle et psychologique de l’homosexualité moderne que ces conneries d’images de modèles de pouffiasses travaillés sur Photoshop qu’on tente de bous faire avaler, de force, comme des oies.
Depuis trop longtemps.

44 commentaires:

Anonyme a dit…

une expo à la mode et j'ai retrouvé un jardin http://www.argentic-photo.com/product-8648.html

Anonyme a dit…

vous maniez les concepts comme un enfant manie le papier crépon, votre "critique" vient de nulle part et y retourne. Le sens vous échappe, c'est absolument risible.

Didier Lestrade a dit…

Merci à Anonyme 1. L'autre Anonyme, on pige pas ce qu'il dit anyway.

Anonyme a dit…

Disons que votre prose évoque plutôt une guirlande de papier dans une maternelle qu'un article dans le New-Yorker. N'est pas Susan Sontag qui veut... La structure de votre article est enfantine, quand à votre tentative d'approcher un sens quelconque , elle est à se rouler parterre ...

Didier Lestrade a dit…

Pauvre cruche, qui t'a dit que j'essayais de faire du New Yorker. This is a blog, not a gem of a mag. Get lost, cunt.

Anonyme a dit…

salut Didier... j'aime bien te lire même si je le fais pas souvent. Bon... Faut dire j'ai pas trop le temps, enfin tu sais comment c'est le temps qu'on passe devant l'écran... Déjà y'a le temps scotché sur les espaces de socialisation 2.0 "pour nous les gays" mais bon c'est toujours bon. I mean en général. Sinon, par hasard j'ai Itune ouvert et je suis sur John Grant. Gosh, je l'aime tellement celui-là même si sa prestation au Festival des INROCKS était un peu décevante. Faut faire l'effort de retrouver les lyrics et les imprimer et là c'est vraiment beautiful, Lyrique avec une basse continue un peu sad et une barbe to die for. "His heart is a shield which protects me from the violent cold He smiles and he... which heals the wounds of my darkest ages"
Oui, on y croit vraiment. Il est là et me roule une pelle d'enfer. Bon. Calmons nous il n'est que 3.47 and my husband is no far away. Hors donc, John
sur scène il était à son clavier avec un autre musicien... Anyway, tu ferais mieux de l'aimer sinon on est plus copain. :-)) (montée d'acide) Et aussi puisque c'est le sujet de ton post, il faut que tu lises l'attaque en règle que Zadie Smith fait de Facebook à travers Social Network, le film -dans l'édition du 25/11 du New York Review of Books- la revue. Comme c'est une littéraire elle va rechercher chez Jaron Lanier les arguments plus techniques qui lui manquent. A l'arrivée c'est des milliers de signes imprimés mais plus que des lucioles dans la nuit, des lumières pour mieux comprendre le Monde avec un délire d'étudiant en histoire de l'art (euh... et aussi en philo) sur le profile (de médaille) de Doryphore de Mark Z ainsi que ses inclinaisons stoïques tous deux grecs alors que les nombreuses scènes d'orgie et de trahison peuvent être comprises comme d'inspiration romaines. Jolie BO aussi. What else ; je me souviens plus si on peut écrire des longs commentaires... et puis je retournerais bien sur "Papa's got a brand new mandbag" une vrai découverte. Bises à toi et à ton mari barbu. Jean-Luc M

anonyme1 a dit…

A anonyme 2, quand j’étais petite, avec d’autres enfants, je découpais des bonhommes dans des papiers crépon de couleurs. La magie c’était le moment où se déroulait la frise que la maîtresse accrochait aux fenêtres, bien mieux que les maths ou l’orthographe. Après bien j’ai lu des tas de trucs sérieux et l’auteur du blog a lui écrit des tonnes d’articles sérieux et en écrit encore sur minorités entre autres. Ce que je retrouve parfois ici, dans ce lieu, est moins structuré, moins parfait, moins consommable, c’est un autre sens, plus poétique plus intime plus humain.

Anonyme a dit…

oh la. Y'a vraiment des lecteurs pas sympas sur ton blog... C'est marrant parce que j'avais pas vérif avant d''écrire. J'espère ne pas me faire incendier à mon tour... Ton texte est un billet d'humeur, pas un article pour une revue universitaire... Didier tu ne t'es jamais pris pour Susan S. Comme moi d'ailleurs. Mais tu as un style bien perso que j'adore et ton passé de créateur de Magazine et ensuite d'activiste ont fait de toi quelqu'un avec une vrai légitimité politique, et en plus tu écris (des livres et pas seulement des articles et il faut tenir la distance) le tout incarné dans une jolie gueule et ça personne ne te l'enlèvera. Rebises Jean-Luc M

Anonyme a dit…

"Social media can't provide what social change has always required" Malcom Gladwell .That's what you totally misunderstood you sexist old fag ."The Revolution will not be televised" , that's what you missed , you, above all people .

Anonyme a dit…

"Information systems need to have information in order to run, but information underrepresents reality"
écrit Lanier a propos des médias sociaux justement. Je suis d'accord la-dessus et il faut se méfier des fausses révolutions comme des faux amis Facebook. Mais je crois que nous sommes tous d'accord, non ! jlm

Anonyme a dit…

La révolution internet est en marche et aura une ampleur probablement aussi importante que la révolution industrielle. Elle est difficile à analyser car elle est en pleine expansion, comme le montre l’article, en mouvement perpétuel. Des frontières sociales bougent sans qu’il soit possible de prédire ce qu’il adviendra. Je ne pense pas qu’il y ait une frontière imperméable entre réel et virtuel du net, comme il n’y a pas d’étanchéité entre représentation et réalité.

Didier Lestrade a dit…

Pour Lean-Luc et les autres. Girl! je vais regarder Josh Grant de ce pas (comme on dit) et merci pour toutes les références vers lesquelles tu me diriges. Et je vais lire le papier du New York Review of Books. Mon dieu, je connais trop bien ce magazine depuis toujours pour prétendre, ever, écrire quelque chose qui s'en approche en termes de qualité rédactionnelle. Bien sûr, c'est un billet d'humeur, ce que je découvre et je le dis comme ça, par émerveillement de ce que je vois. Je ne savais pas que c'était si condamnable but you learn some stupid shit everyday. Et puis je renvoie vers d'autres Tumblr que je trouve formidables. Et je crois en effet que ça fait partie d'une révolution industrielle. Donc je suis d'accord avec ce que vous dites y'all. A part l'autre cruche. PS to you : I have 3 Malcom Gladwell books in this very room you biatch.

Anonyme a dit…

Generation Why?
NOVEMBER 25, 2010
Zadie Smith
http://www.nybooks.com/articles/archives/2010/nov/25/generation-why/

Didier Lestrade a dit…

merci!

Anonyme a dit…

merci Didier,
un vrai plaisir lire tes articles et opinions. Aussi voir tes selections d'images sur tumblr.
pollafilia

Anonyme a dit…

et pendant ce temps jlm (the real one) comme ils disent alertait ses friends about tumblr et Papa's got a brand new manbag ... de la beauté toujours plus radieuse, juste - Big Sur- et accomplie des hommes et de son désir encore plus fort et de son angoisse de les perdre a jamais...

Didier, c'est John Grant et ça ne se regarde pas mais ça s'écoute. Mind you tu peux le regarder aussi...

merci à Anonyme pour poster le lien,

Anonyme a dit…

Tumblr est une immense usine à gaz de plus dans nos ordinateurs, il ya effectivement des gens qui font preuve de sophistication, voir de création dans leur Tumblr , ce sont souvent des gens qui en font le relais sur leur page Face Book , et prennent bien garde de conserver une certaine honnêteté sur la provenance des images qui ne leur appartiennent pas. Mais il y à le Tumblr qui est devenu cette immense pornoland qui renouvelle à peine des obssessions depuis longtemps folkloriques dans la culture gay ,seule nouveauté l'accés libre .Je viens juste d'y faire un tour et il ne m'a pas fallu cinq minutes pour tomber sur trois nanas en train de bouffer du sperme ( image animée en plus!).Dois je exprimer mes réticences ?! Ne les partagez vous pas ?! Une autre question: que peut-il arriver à un kid qui est à l'aube de sa sexualité aprés qu'il ai rythmé ses jours en accumulant des images de bites sur son Tumblr ? Surtout si le gamin n'entre dans aucun des canons esthétiques qui se dégagent de ses choix?( un film de Gus Van Zant?) Se met-il la pression tout seul ou subit-il simplement celle de cet antique folklore ( qui nous a mené où ? Certes, un autre débat ).
Je trouve tout a fait judicieuse la comparaison avec Youtube, mais je sui en train de me rendre compte que des pans entiers de Youtube ont déjà disparu . Que va-t-il arriver à ces quelques superbes Tumblr qui sont le sucre dans notre café ? On parle beaucoup de journalisme du data, je pense qu'il est temps d'imaginer un évolution du phénomène.Un article c'était déjà bien.

Anonyme a dit…

Il faut peut être retrouver le sens initial du mot folklore et parler plutôt d’une culture. Lorsque l’on voit certains sites comme Homodesiribus http://homodesiribus.blogspot.com/ on remercie le net de permettre le partage et la continuité d’un ensemble de références éclatées ou effacées par une culture dominante. Si le porno comme les jeux ont initialement beaucoup investi l’espace du net, aujourd’hui comme le montre l’article de didier on voir aussi autre chose, des gay habillés dans un contexte social moins dégradé que celui dont on affuble la communauté ordinairement et c’est peut être une chance.

Didier Lestrade a dit…

Oui, bien sûr, Tumblr est une énorme machine porno et je suis assez engagé sur les histoires de prévention et de sperme pour voir que c'est très très présent. Je suis aussi sensible aux crédits et j'essaye de nommer les gens quand je vois le travail d'un artiste ou même le nom du modèle qui n'est pas mis. Mais je ne crois pas finalement que ça serve à quelque chose puisque nous nous dirigeons de plus en plus vers une non accréditation des sources - de tout.

Pour ce qui est des kids, oui, je vois bien l'effet que ça a sur moi et donc je peux imaginer l'effet sur eux. Mais d'un autre côté, je vois que certains des meilleurs Tumblr que je suis sont faits par des kids de 19 ans qui sont, justement, très conscients de ce côté porno. Que tout le monde regarde, à leur âge anyway, et on va pas revenir sur ça, le porno d'aujourd'hui c'est la culture d'hier.

Ce que j'essaie de dire dans ce texte, mais je reviendrai sur ça plus tard aussi, c'est ce que soulige le dernier commentaire (Anonyme N°5838 bordel, donner moi au moins des initiales), c'est que ce porno permet aussi de se démarquer aussi du tout venant en montrant ce qui est bon ou "montrable" et ça c'est un truc très nouveau chez les gays car avant ça se résumait aux sites de cul. Il y a un "tri". Et le tri c'est l'art.

Anonyme a dit…

Que le tri soit "l'art" c'est tout à fait juste. Concernant le culte de l'image, avant Tumblr (avant l'explosion des réseaux sociaux) il y avait Tashen, nous avons tous plusieurs de ces pavés sur nos étagères .On ne peut pas dire que Tashen soit dans la production d'analyses , mais au moins dans chaque ouvrage il y a un sens éditorial , et les ouvrages restent abordables. Ces jours ci est paru un pavé sur les pochettes de disques Soul , accompagnées en plus de commentaires, ce bouquin aurait pu être(était peut-être) un trés bon Tumblr. Tout ça pour dire que la profusion de Tumblr(s) posent non seulement le problème du tri, mais aussi le problème de la pérénité et surtout du stockage. Si certains Tumblr(s) offrent vraiment un nouveau regard sur les styles de vie gays, ce serait quand même intéressant que ce regard ne s'évapore pas, et qu'on puisse s'y attarder ...Ne serait ce que pour parvenir à réduire justement notre consommation d'internet.

Didier Lestrade a dit…

Taschen oui bien sûr. Une grande partie de ce qui est sur Tumblr vient de là. Il n'y a pas de culture gay aujourd'hui sans Taschen.

Anonyme a dit…

quand on regarde le documentaire "gay sex in the 70's" ( qui n'est pas super ) , on voit ce personnage , un black , qui a photographié les quais pendant ces années , manipuler ses tirages.... Là c'est pas d'un Tumblr que l'on a envie , mais effectivement d'un de ces bouquins .

etheroe a dit…

Notre consommation d’internet ne peut que croître. Le problème du tri (donc du choix) et de la conservation voir du passage d’une partie infime de l’internet vers le matériel du livre (pas forcément plus pérenne) est complexe. Je viens de jeter dans un déménagement boulot l’ensemble des docs de ma boite qui avait mis des trucs en ligne il y a dix ans sur le minitel. Cela a réveillé des souvenirs, je me revoie avec une copine dans les sous sols d’une école de formation en train de naviguer sur le minitel d’il y vingt ans. A l’époque un dénommé tolkien nous poursuivait pour nous vendre une herbe magique. De cela il ne reste rien.

Anonyme a dit…

" Tumblr " sujet socialement très très intéressant ! même si moi " perso " sa m'intéresse très peu ! . d'ailleurs pourquoi sa ne m'intéresse si peu ? eh bien disons que j'ai fini par avoir suffisamment de connaissance de l'age d'or de l'underground pour savoir d'où viens se qui ne fait que se redire aujourd'hui et de se constat , pensée objectivement que je préféré l'original . a moins bien sur que se soi un prolongement aussi pertinent ! se qui d'après moi n'ai pas le cas , bien que je comprenne que sa se discute . car celui qui a 20 ans aujourd'hui sera sûrement et très logiquement plus réceptif a se qui se fait dans son époque . est dire que c'est plus facile aujourd'hui n'y changera rien ! ,
car pour celui qui le vie (maintenant) il n'ai pas vraiment possible de le réaliser . partent de là " oui " pour un jeune gay " Tumblr " a quelque chose de nouveau ! car dans cette période ultra politiquement correct ( surtout chez les gay ) c'est comme si une touche d'underground gay fesait son retour ( a par l'esprit du défunt Club le " Pulp " ont peu dire qu'en France l'underground gay n'a pas étais gâté ces 15 dérniéres années ). donc je vais essayé d'être positif et dire que oui ! , il se pourrai bien que se soi du coté de chez " Tumblr " qu'apparaisse de nouveau Gays avec un coter underground et pertinent ! . en suite que se soi un site a dominante " Cul " qui soi a la base de quelque chose d'un peu revigorant , me semble bien triste ...mais c'est symptomatique d'une époque ou le sex n'a plus rien de pudique ,voir de respectable et surtout d'intime ! . juste une consommation obsessionnel comme une autre devenu tellement banal qu'avec " Tumblr " cela franchi le cap ultime , le dernier cap ! c'est a dire celui de la banalité absolu de la chaire et la nudité qui ne sont plus que des images comme les autres , pour la plupart absentes de sens et d'esprit . mais c'est aussi une dédramatisation de la chose ! donc on peu sûrement y trouvai une forme de libération ? . alors si personnellement je trouve que l'esprit Gay le plus pertinent est celui qui parvient a dépasser l'obsession et la faciliter du sex ! j'ai conscience que j'appartiens a une minorité dans la minorité et que se que j'en pense , on s'en tape ! ( mais je m'en fou , je suis pas un leader et j'appartiens plus a aucune communauté , j'ai fini " No Ghetto " ). car malgré tout " Tumblr " c'est bien de ça qu'il s'agit ! et pour une seul raison : les photos de Cul ( certes c'est pas moi que sa choque ) mais c'est ça qui divise et qui enferme ! . pour finir , il me semble que c'est uniquement lorsque les gays en hueront fini avec " le sex comme priorité de vie ! " que nous parviendront a être mélanger avec les hétéros de maniére simple . et oui , je c'est bien , notre rapport au sex n'ai pas hypocrite et les hétéros nous jalouses souvent pour cela .
mais pour le vivre ensemble , le social ...le sex doit resté privé ! . si même ça , n'a plus la possibilité d'être intime , alors nous devenons peu être rien de moins que des voyeurs et des exhibitionnistes ,envahissant la sphère publique ! et cela est une dérive qui n'a de positif que les bénéfice que peu en tiré le business Capitaliste , qui lui , c'est bien connu , n'a aucune morale ! . ( je préfère précisé que ceci n'ai qu'un point de vu , le mien ! ...et en FreeStyle ). Salutations M'sieu Didier (douzi28.05.70 -

brèves de comptoir a dit…

cher douzi, si ça fait deux jours que l'on parle sur ce texte c'est qu'il n'y a pas que le sexe dans la vie même si c'est important. pour sortir du sexe obsessionnel il faut construire autre chose et entreprendre une resocialisation c'est pas évident mais internet peut aider.

Laurent Chambon a dit…

Oui tout à fait d'accord, Tumblr c'est le truc de DJs à images. Chacun sélectionne pour les autres. C'était inévitable vu la quantité d'images. Le selector des pix.
Quand je t'en ai parlé je savais que tu adorerais. ;o)

Didier Lestrade a dit…

Douzi baby! Brèves de comptoir a raison, tu te poses les bonnes questions mais je crois vraiment que Tumblr peut permettre de communiquer pendant un court instant, personne ne sait ce que ça donnera dans un an, ça sera sûrement affreux mais là il se passe quelque chose qui a beaucoup d'impact sur notre image, sur comment on se montre, comment on se rêve, les rapports aussi qu'on a avec les héréros de Tumblr, les identités et ça nous change un peu des photos de mecs sur les réseaux avec les pattes en l'air et de battes de baseball dans le cul.

Anonyme a dit…

bon , aller les gas ...je décide de me laissé un peu porter par votre " optimisme " qui me dépasse ! . sa me détendra le gland 5mn , car je dois bien reconnaître qu'a force de guerroyer , j'en oublie de m'accorder un peu de décontraction . mais bon , juste 5mn ! car j'entends quand même siffler les balles ...et si je dois me faire butter par le système! j'aime autant que se soi de fasse et debout " les yeux dans les yeux " histoire d'emporter dans la mort , un souvenir de l'ennemi .
Salutations ( douzi28.05.70 -

Anonyme a dit…

On peut faire du matchmaking sur tumblr

http://fuckyeahgaycouples.tumblr.com/

Le site n'est pas très alimenté en images encore.

A vous donc

Julian

Didier Lestrade a dit…

merci Julian, j'y vais tout de suite!
bises

Anonyme a dit…

Cela change du porn paraphernalia :-)

Bises aussi

Julian

cyril a dit…

J'arrive à la fin du débat, mais ne pas oublier qu'au début de Facebook les échanges d'images (corps, sexes, visages, hard ou pas etc.) existaient mais ils se passaient au sein des groupes ou via quelques personnes "ressources". Ensuite, la politique facebook a changé plus que radicalement en interdisant de montrer des sexes par exemple...
Je partage certaines idées exprimées dans ce texte mais je pense que sur Facebook (psuedo Hairy Guys...devenus groupe puis fan http://www.facebook.com/home.php?sfrm=1#!/pages/HAIRY-GUYS/360823846368) , les éléments de cette culture visuelle ( qu'elle soit Gay ou pas d'ailleurs) se sont déplacées et sont également les signes d'un changement du rapport à l'image et aux images... voire même sont les symptômes d'un autre type d'échange.

Didier Lestrade a dit…

Oh oui je suis tout à fait d'accord, j'aurais du dire que le Tumblr d'aujourd'hui était impossible sans l'influence de FB, c'est une extension en fait. merci.

Anonyme a dit…

Hi! This is actually lovepeaceislam, I generally check out my followers and I was interested in your blog and your message, and I was directed here where I saw your kind words. Thank you so much for your message, and your mention. You understand exactly what I'm trying to do - combat the rampant islamophobia with islamic artistic masterpieces.


http://lovepeaceislam.tumblr.com/post/2109230873/to-my-fantastic-followers-i-dont-follow-half

Peace be upon you,
LPI.

Didier Lestrade a dit…

Hey LPI well I think your Tumblr is so valuable, and I love your pics and I know you're a great person. Keep on doing it and don't let people nag you.

masterciel a dit…

Chériiiii,

quel plaisir de te lire et te lire encore.
Tu es vraiment "Ma Tapette Géante" préférée.
Ne change rien.
Je t'aime.

masterciel ;)

un gars a dit…

Hi, parmi les tumblelogs, il y en a d'autres aussi qui ont vraiment leur univers culturaldictionaryofdick.tumblr.com/ ou tumblingtumblrweeds.tumblr.com/ ou argonaut.tumblr.com/ par exemple...

Didier Lestrade a dit…

Merci un gars
j'y suis allé, je ne les connaissais pas, à part Cultural dictionary of a dick, c'est super.
Bises
dids

Xavier Loir a dit…

Hey!
Super cute de mettre mon blog en lien..
euh, je suis tombé sur ton blogg par hasard, enfin tu sais, un samedi aprèm quoi.
Sinon je suis pas d'accord avec le fait que certains tumblrs comme le mien n'apportent pas "d'univers particuliers", si justement, c'est mon univers, ma bulle quoi! c'est un peu le thème de ce que je suis! Comme quand Androphilia (on saura jamais qui c'est celui-là hein, j'émet des hypothèses néanmoins) poste des images weirdos de tapis ou de je sais pas quoi, c'est parce qu'il a un certain état d'esprit qui fait qu'il touchera à tout, tout en faisant des "sessions" par thèmes! Enfin bref j'ai l'impression d'être incompréhensible donc je vais arrêter là, haha.
Deux remarques, comment es-tu tombé sur mon tumblr? ah et puis ya juste un côté un peu relou parfois c'est le côté nsfw de ton blog par moments, haha, du coup j'ai quelques réflexions de ma mère dans mon dos "ah Xavier, t'es plus le même depuis que tu es gay". THANKS :D (ouais je suis plutôt smiley ce soir)
à ciao.

Didier Lestrade a dit…

Xavier! Désolé si j'ai dit ça sur ton blog, je n'arrête pas d'évoluer sur Tumblr, ça m'excite tellement. Sur Androphilia, ahah, moi je sais qui c'est, je l'adore, il mettait ce mix de photos érudites déjà sur FB il y a un an ou deux. Je ne sais pas comment je suis tombé sur le tien, j'ai du être attiré par une photo qui mène à une photo qui mène à une photo je suppose. Bises.
merci

Anonyme a dit…

En fait, Tetu a pompé cet article texto pour faire son papier sur Tumblr ? ... Un an après en plus ! Quelle bande de moribonds !!!

Didier Lestrade a dit…

En fait, j'ai pas arrêté de parler de Tumblr à mon mari qui a fait le papier. C'est grave en termes de déontologie? On a le droit de se passer des infos en tant que journaleux non? C'est pas comme si on se passait des infos sur la vie prive de Delanoë quand même, c'est juste tumblr, ahah.

Anonyme a dit…

c'est pas en terme déontologie que c'est nul, c'est en terme de résultat car les papiers se ressemblent vachement. Anyway, tu plaideras l'osmose ! ;) circonstance atténuante : condamné à courir autour de la maison, 20 fois, à oilpé ! Il fait beau, c'est clément comme condamnation.

Benoit a dit…

Juste merci pour cet article et les liens :-)
Je reste impressionné par la multitude de photos générées par Tumblr...